Syndrome de la page blanche

Afficher l'image d'origine
Le blocage de l’écrivain, parfois appelé « syndrome de la page blanche », « angoisse de la page blanche » désigne, chez un écrivain, la difficulté à trouver l’inspiration et la créativité au moment d’entamer ou de continuer une œuvre. Cela peut arriver quand l’auteur met son personnage dans une situation compliqué ou lorsque celui ci veut tellement faire une œuvre exceptionnelle qu’il en perd ses moyens. Beaucoup d’écrivains peuvent avoir ce syndrome, même les plus grands comme par exemple Leo Tolstoï, Ernest Hemingway, Stephen King et JK Rowling.


! Attention ! Ce syndrome n’est pas réservé qu’aux écrivains, les compositeurs et les peintres sont également touchés par celui-ci.

Voici quelques conseils pour vaincre ce symptôme :

1 : Écrire : Ceci paraît évident mais il le faut. Par exemple un athlète de course s’entraîne en courant, un écrivain doit combattre de la même manière. Écrivez tout les jours, que se soit une liste de course, un mémo, un courrier, une lettre pour un ami etc. Le faite de remplir une feuille rend le problème moins dur. Faite « couler » les mots.

2 : Prenez du temps : Inutile de rester trois heures devant votre feuille ou votre écran, changez vous les idées, videz vous l’esprit, une balade peut faire l’affaire, sans oublier d’emmener avec vous un petit calepin où vous pourrez noter tout se qui vous passe par la tête, un décor, une situation pourrait vous donner des idées que vous pourrez utiliser plus tard.

3 : Ignorez : Lorsque vous êtes bloqué dans une partie de votre histoire, à chercher ce que vous pouvez noter, je vous conseil de continuer la suite de celle-ci si vous la connaissez et de revenir sur la partie qui vous à bloqué par la suite.

4 : Prenez : Un objet ou un mot qui pourrait vous inspirer et décrivez le avec le plus de détails possible, lâchez vous sur la description, cela boostera votre créativité qui sera au meilleur de sa forme pour vous aider à surmonter votre souci.

5: Prenez : Des post-it et notez les principaux sujets de votre histoires, cela peut être tout et n’importe quoi, des choses importantes comme moins importantes. Étudiez les et ranger les dans l’ordre, quand vous serez satisfait il ne vous reste plus qu’à écrire.

Il ne faut donc pas désespérer, avec de la patience et quelques astuces on peut vaincre le syndrome de la page blanche avec facilité. Ne vous décourager pas et combattez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *