Les Maisons d’Edition

auteur

Les maisons d’éditions ont pour but de publier des œuvres, c’est à dire de permettre à un public d’acheter la création d’un auteur.

Une maison d’édition passe un contrat avec l’auteur. L’auteur cède ses droits d’exploitation en contrepartie d’une rémunération et d’un engagement de l’éditeur à effectuer tout le processus qui permettra à l’œuvre d’être commercialisée.

Le processus d’édition d’une oeuvre comprend plusieurs étapes et mobilise de nombreuses compétences différentes.

Si pour l’auteur, le processus commence par la création de son œuvre, pour l’éditeur, la première étape est de choisir quelle œuvre il va publier.  L’éditeur a la possibilité de commander la création d’une œuvre, mais le plus souvent, dans le cas de la fiction, il dispose d’un vivier toujours renouvelé de manuscrits qui lui sont envoyés par les auteurs. Pour faire le tri, les maisons d’éditions s’appuient sur un comité de lecture. C’est lorsqu’un manuscrit est retenu (et soyons honnête, la proportion de manuscrits retenus est très faible)  lors de cette première étape que l’éditeur va proposer un contrat à l’auteur.

A partir de là,  le processus d’édition va pouvoir vraiment commencer. Une des premières étapes, est le travail de relecture. Parfois un manuscrit n’a besoin que d’une simple relecture grammatical et orthographique, mais l’éditeur peut aussi suggérer à l’auteur de retravailler son texte sur certains points précis comme une partie de l’intrigue ou le développement de ses personnages.

Lorsque le travail de relecture est effectué à la satisfaction de l’éditeur et de l’auteur, le manuscrit passe à l’étape de fabrication pure (mise en page, impression, etc…), avant d’être transformé en livre.

A ce stade, le livre existe, mais il est encore loin de pouvoir être vendu.  Il va d’abord falloir qu’il parvienne sur les étagères des librairies (ou le stock des librairies en ligne). Pour que cela se réalise, l’éditeur va travailler avec des diffuseurs et des distributeurs spécifiques à la chaîne du livre. C’est le diffuseur et le distributeur qui vont faire connaître et acheminer les livres auprès des libraires.

Une fois que le livre est arrivé en librairie, c’est encore à l’éditeur de mettre en place les moyens de promotions qui permettront au livre d’être visible aux yeux du public (promotions dans différents médias, auprès des critiques, mais aussi travail auprès des libraires pour qu’ils mettent en avant le livre).

Au final le livre trouvera son public ou non, mais c’est le processus traditionnel pour un manuscrit.

Néanmoins il existe un processus alternatif : l’autoédition. L’autoédition a toujours existé, mais l’arrivée d’internet lui a donné une viabilité inédite jusque là. De nos jours, il est tout à fait concevable pour un auteur de choisir de se passer d’une maison d’édition.

Le processus de fabrication d’un fichier numérique étant assez facile, tout le monde peut envisager de publier un texte par le biais d’internet, n’ayant plus à dépendre du bon vouloir d’un éditeur qui accepterait ou non de publier son oeuvre. Cependant, faire connaître à ce texte un certain succès, nécessitera très probablement que l’auteur accomplisse par lui-même le travail qu’effectue un éditeur. En particulier, le travail de relecture/correction reste essentiel, de la même façon que celui de promotion, bien que plus orienté directement vers des lecteurs que vers des libraires, est incontournable.

Le but de l’association Plumes Solidaires est d’aider les auteurs qui choisissent la voie de l’autoédition. A ce titre, l’association n’est pas réellement une maison d’édition, du moins pas comme tout le monde l’entend. Nous ne prétendons pas avoir toute l’étendue des capacités des éditeurs professionnels. Mais nous croyons en l’esprit collaboratif et communautaire du web. Nous ne sommes pas des éditeurs certes, mais collectivement nous pouvons nous entraider grâce à nos expériences et nos compétences respectives afin que le processus  de publication ne repose pas que sur un auteur, mais sur la compétences, l’expérience et le partage de plusieurs auteurs et lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *